Dakimakura Girls Und Panzer

Girls Und Panzer

Vous entendez ce joli bruit de chenille et le bruit des bottes ? Des filles qui ressemblent à des troupes allemandes ? C'est 39-45 ? Presque. C'est Girls Und Panzer ! Bien que le nom fassent pensé à une certaine Allemagne, les seules nazis dans GUP viennent d'une école qui l'a pour thème...

...

On reprend !

Girls Und Panzer est une franchise maintenant, avec un concept simple : on met des jeunes femmes, universitaire pour la plupart, dans des tanks, on en fait un sport (le Sensha-Do), uniquement réservé aux femmes, et on voit ce qu'il se passe. En gros des bataille de chars, mais toute mignonne.

Vous pourriez vous attendre premièrement a un énorme concentré de Moe. Du Moe pour du Moe. Regarder des jeunes femme s'affronter avec des chars d'assaut historique, peut avoir un côté mignon. Il y a de ça, on ne va pas vous mentir mais il y a aussi tout le couplet sur l'amitié et le sport, ainsi que tout les clichés (bon sens du terme) qui va avec.

Dans cette anime, on suit principalement les aventures d'équipe "Anglerfish Team", donc pour point de vue centrale Miho Nishizumi, une génie du Sensha-Do, avec son propre style, ses propres tactiques et stratégie.

On ne va pas vous faire l'affront de vous faire un énorme paragraphe sur le concept, ni les thèmes abordés, vu qu'ils sont très classique dans ce genre de manga et d'anime, mais on doit au minimum souligner l'originalité du concept et sa relative prise au sérieux, qui là est originale. Le mangaka aurait pu se contenter de l'aspect "blague" du concept, mais il ne l'a pas fait, nous donnant donc, pas une œuvre culte, mais qui est au moins originales, avec une narration maîtrisée, rendant cela divertissant et "crédible".

Dans l'anime : chaque école est composée de divisions blindées. Chaque école ayant un thème particulier, se rapportant souvent à la Seconde Guerre mondiale (comme, bien sûr, les nazis avec l'armée allemande, la Wehrmacht, les panzers IV). Certaine des écoles reprend même l'uniforme de l'infanterie. Donc, ça va de l'Armée rouge jusqu'à la résistance française. Si on regarde aussi le manga, nous pouvons aussi observer des écoles prenant pour exemple la Première Guerre mondiale, comme l'école Maginot. (Bon, par contre, les noms, autant vous dire que c'est hyper cliché. Surtout les comportements pendant la bataille ; on pourrait en faire un bingo).

En plus, de cela, il y a certaines références à des batailles connues comme le Chemin des Dames de la La Grande Guerre, ou bien de la bataille de koursk et Stalingrad pour la Seconde Guerre mondiale.

Des Char et des Dakimakuras

Vous vous doutez bien qu'avec un tel concept et des personnages quasi exclusivement féminin, ce qui n'est pas vraiment une innovation dans le milieu du manga ni de l'animation, à son lot de Waifu. ça tombe bien, à WaifuHeaven on vous propose de les faire venir, grâce aux dakimakuras; par contre, oublié les char d'assaut qui vont avec : il n'y a pas vraiment de place. Chaque waifu de presque toutes les divisions blindées qui sont passées dans l'animés sont présente ici.

 

 

STAY UP TO DATE

Submit your email to get updates on products and special promotions.