The Rising of The Shield Hero; L'univers; L'Anime

Anime, Univers -

The Rising of The Shield Hero; L'univers; L'Anime

de lecture - mots

The Rising Of The Shield Hero

The Rising of The Shield Hero est un anime isekai avec le combo classique harem + ecchi, mais avec quelques composantes de seinen.

D'abord, l'histoire en bref (attention, on spoil les 4-5 premiers chapitre / le premier épisode de l'anime) : Un mec (Naofumi) qui est en train de lire un livre a propos de 4 héros légendaire, avec chacun une arme différente, se fait isekaied sur place, sans aucune forme de procès. Il se retrouve ensuite avec 3 autre japonais issus d'univers parallèle. Chacun on une arme différente, mais lui, il se retrouve avec le bouclier (soit une des armes les plus cheater du monde des jeux vidéos. C'est un tank, et vous connaissez tous à quel point c'est DUR de trouver un tank pour les donjons ect...). Malheureusement, les 3 autres pseudo-gamers, se foutent de sa gueule car c'est un tank. Et qu'il ne peux pas attaquer.

Visiblement, celui qui à écrit le Light Novel, dont lequel est tiré le manga et l'anime, n'a pas entendue parler des COUP DE BOUCLIER ou "Comment transformer une plaque de métal rectangulaire en une petit masse qui peut faire bobo" ou "comment se servir d'une arme qui en est DÉJÀ une en faite"

Des 4, il est le seul a ne pas avoir jouer a un jeu vidéo. Cela est important car le monde dans lequel il est est basé sur une sorte de jeu vidéo. Ensuite il fait la rencontre de Mayne qui l'accuse faussement de viol quelque temps après. Inutile de dire qu'il nourrit donc une envie de vengeance tellement grande que je suis sûr qu'on peut trouver la tête Naofumi juste a côté de la définition de "rancune". Donc, a partir de cette instant Naofumi la bonne poire deviens Naofumi Le Cynique Rancunier. Ensuite, il fait la rencontre d'un marchand d'esclave qui lui vends Raphtalia (enfant) pour, littéralement, des piécettes. Vu qu'il ne peut pas "attaquer" il se sert de Raphtalia comme de son arme. Et elle grandit entre temps.

Les Thèmes aborder (Branlette intellectuelle en Approche)

Alors sans surprise, les thèmes sont la vengeance, la façon dont on se sort du cynisme et du cercle vicieux de la demande de vengeance, et aussi un peux de racisme et de discrimination. Le premier, inutile de dire que c'est Naofumi contre Mayne. Le second, c'est tous l'intérêt de l'histoire en faite. Le "Cynisme" et la Vengeance sont au cœur de l'intrigue et de l'évolution du personnage. Le troisième, le racisme, est traité a travers les hommes-bêtes. Rien de nouveau sous les tropics. Rien de mieux pour traiter de racisme que de faire des espèces différentes. ça permet un meilleur traitement grâce, notamment, à la liberté que ça confère mais aussi ça donne un peux plus de "logique" a l'univers. Par exemple, l'univers, l'architecture et tous le reste est un repompage absolu des MMORPG occidentaux, donc complètement calqué sur le moyen-âge européen. Donc, le reste des personnage dans The Rising of The Shield Hero sont des européens. Et puisque les héros sont japonais, il aurait été idiot de traiter de racisme si on avait mis des humains avec des couleurs de peau différente. ça n'aurait pas collé a l'univers vu que les héros ont une couleur de peau différente donc, on aurait eux un parfait paradoxe a l'intérieur de l'univers lui même. De plus, cela permet de parler de discrimination en général et de ne pas se contenter uniquement de racisme, mais aussi de discrimination basé sur l'apparence, qui est bien plus large et universel.

Malheureusement, il y a un thème qui aurait put être aborder et a été esquiver par un habile triple salto arrière réception sur les mains. Le thème des enfants soldats. De mon avis, cela aurait permis de faire un héro bien plus gris que celui qu'on a. ça aurait put ouvrir des pistes de réflexion sur ce qui est juste ou non, la moralité du personnage et aurait aussi permis une meilleur discrimination du personnage principal, ce qui aurait conduit a une œuvre bien plus cynique et moralement grise.

Imaginez cela : Un mec esclavagiste qui est bien plus doué a sauvé le monde, en utilisant un enfant soldat, que les pères la morale que sont les autre héros qui utilisent des moyens bien plus conventionnelle et moraux mais qui se font écraser à chaque affrontement. A la place on a un mec un peux marginalisé qui obtient quand même justice et redeviens gentil et plein de moral. Ce n'est pas ça qui en fait une mauvaise oeuvre, mais, de mon point de vue, cela aurait mené a une œuvre bien plus grise et bien plus amusante à lire. Mais on aurait certainement pas eut d'anime.


Laissez un commentaire

Newsletter

Recevez nos articles dans votre boite email.

STAY UP TO DATE

Submit your email to get updates on products and special promotions.